Tout sur le Tibet !

Parrainage d'enfants

Culture
Géographie
Histoire
Habillement
Cuisine
Religion
---------------
Médecine
Les Quatre Tantras
Principes
Diagnostic
Traitement
---------------
Langue
Écriture
Alphabet
---------------
Salut
Proverbes
Humour
Annuaire

A propos
Historique
Partenaires
Lien
Livre d'Or
Recommandation
Newsletter
Sondage
Contact
Membres

Solidarité




Histoire du Tibet



Au VIIe s'établit au Tibet un royaume centralisé, sur le modèle chinois, qui domine toute l'Asie centrale. Les bouddhistes indiens y exercent une forte influence.
Au IXe siècle, le pouvoir s'émiette ; les différentes sectes bouddhistes et l'aristocratie se le disputent, tandis que la Chine affirme une suzeraineté nominale.
Au XVe siècle se forme une théocratie lamaïste avec deux chefs spirituels et temporels : le dalaï-lama et le panchen-lama.
Au XVIIe siècle, le dalaï-lama prédomine.
Au XVIIIe siècle, la Chine impose un protectorat, fermant le Tibet aux influences étrangères, jusqu'en 1904, date à laquelle la Grande-Bretagne obtient des privilèges commerciaux.

Tibet historique

En 1913, la communauté internationale reconnaît au Tibet le statut d'état indépendant qu'il revendique.
Doté d'une administration centrale et d'une monnaie propre, le pays englobe dans ses frontières les trois provinces du Tibet historique, le Kham, l'Amdo et l'U-Tsang, et regroupe quelques 7,34 millions d'habitants.
En octobre 1950, s'appuyant sur panchen-lama (décédé en janvier 1989), la toute jeune République Populaire de Chine, créée par Mao le 1er octobre 1949, envahit le Tibet.
L'invasion est sanglante et dévastatrice. Elle coûte la vie à près de 1,2 million de Tibétains, plus du sixième de la population totale, victimes d'emprisonnement arbitraire, de torture, de travaux forcés et d'exécutions sommaires.
Depuis ce jour, la Chine occupe le pays en violation totale du droit international.
En 1959, le Dalaï Lama, chef politique et spirituel du Tibet, se réfugie en Inde.
En 1963, il promulgue une constitution démocratique pour le Tibet et met en place l'Administration Centrale Tibétaine à Dharamsala, en Inde.
Plus connue sous le nom de gouvernement tibétain en exil, cette administration poursuit la lutte politique du peuple tibétain pour l'indépendance de leur pays.
Des émeutes antichinoises, en 1987, 1988 et 1989, font plusieurs dizaines de morts.
De mars 1989 à mai 1990, la loi martiale est décrétée. Le prix Nobel de la Paix est attribué la même année au dalaï-lama.
Le Tibet a été remembré par l'administration chinoise et seule la province d'U-Tsang, avec certaines régions du Kham, constitue depuis 1965 la Région Autonome du Tibet. L'ancienne province de l'Amdo est devenue la province chinoise de Qinghai, le Kham a été divisé et incorporé aux provinces de Gansu, Yunnan et Sichuan.
Les 4 millions de Tibétains vivant dans ces régions sont aujourd'hui en situation de minorité ethnique réfugiée, sur une terre qui n'est autre que celle de leurs ancêtres.

Tibet occupé


Tout ce qu'il faut savoir pour Parrainer un enfant

Les Corrigés du Web, référencement, positionnement de sites, échanges de liens © 2005-2016   René Claude   Design d'après Evert's Photo Gallery 352516 visites. 1 en cours.