Tout sur le Tibet !

Parrainage d'enfants

Culture
Géographie
Histoire
Habillement
Cuisine
Religion
---------------
Médecine
Les Quatre Tantras
Principes
Diagnostic
Traitement
---------------
Langue
Écriture
Alphabet
---------------
Salut
Proverbes
Humour
Annuaire

A propos
Historique
Partenaires
Lien
Livre d'Or
Recommandation
Newsletter
Sondage
Contact
Membres

Solidarité




Médecine du Tibet



Le traitement

En médecine tibétaine traditionnelle, le traitement médical vise essentiellement à rétablir l'équilibre des humeurs et à harmoniser les principes somatiques. Dans un premier temps, il fait uniquement appel à des prescriptions médicamenteuses.
Médecine tibétaine, les médicaments
Si la pharmacopée tibétaine est presque exclusivement d'origine végétale, elle inclue cependant quelques spécialités minérales ou animales indispensables. Intimement liée aux cinq éléments, elle est élaborée en fonction de 6 saveurs de base (acide, sucré, salé, amer, astringent et épicé), de 3 saveurs complémentaires (sucré, acide et amer) et de 8 caractéristiques particulières (lourd, léger, onctueux, âpre, froid, chaud, émoussé et incisif), chacune ayant une action spécifique sur l'équilibre humoral.

Pas moins de 2294 substances entrent dans la composition des médicaments utilisés en médecine tibétaine.

Médecine tibétaine, les médicaments Les préparations peuvent être administrées sous différentes formes, allant de la simple poudre aux comprimés en passant par les pilules, les décoctions, concentrées ou diluées, les pâtes, les extraits, le vin médicinal etc.
La délivrance de médicaments est toujours assortie de recommandations très précises, dans le domaine de l'alimentation et de l'hygiène de vie, qui font partie intégrante du traitement et sont à suivre à la lettre par le patient.
Si le traitement pharmaceutique ne produit pas le résultat escompté, un traitement externe sous forme de bains médicinaux, de massages ou d'applications de cataplasmes est en général préconisé.
En cas d'échec de ces deux protocoles, l'amshi peut avoir recours à des méthodes plus invasives comme l'application de ventouses, la cautérisation ou même les saignées. En dernier ressort, mais de manière extrêmement rare, il procèdera à une intervention chirurgicale


Tout ce qu'il faut savoir pour Parrainer un enfant

Les Corrigés du Web, référencement, positionnement de sites, échanges de liens © 2005-2016   René Claude   Design d'après Evert's Photo Gallery 359508 visites. 1 en cours.