Tout sur le Tibet !

Parrainage d'enfants

Culture
Géographie
Histoire
Habillement
Cuisine
Religion
---------------
Médecine
Les Quatre Tantras
Principes
Diagnostic
Traitement
---------------
Langue
Écriture
Alphabet
---------------
Salut
Proverbes
Humour
Annuaire

A propos
Historique
Partenaires
Lien
Livre d'Or
Recommandation
Newsletter
Sondage
Contact
Membres

Solidarité




Médecine du Tibet



Examen médical et diagnostic

Basé sur la perspicacité, la créativité et la compassion du praticien, le diagnostic en médecine tibétaine repose sur trois démarches complémentaires :

  • l'interrogatoire du patient
    • datation des troubles
    • localisation de la maladie
    • facteurs causals
    • mode de vie
    • habitudes alimentaires
    • symptomatologie
  • l'observation des symptômes
    • aspect et couleur de la peau
    • aspect et couleur de la langue
    • aspect, odeur et goût de l'urine
  • la palpation
    • température du corps
    • anormalités physiques
    • prise du pouls
Médecine tibétaine, un amshi en consultation

Une consultation médicale débute toujours par un interrogatoire minutieux visant à mettre en évidence un comportement ou des habitudes propres à rompre l'équilibre des énergies somatiques du patient.
L'examen de la langue et des urines permet ensuite d'affiner les premières constatations et d'alerter l'amshi sur une éventuelle défaillance digestive dont il tiendra compte lors de la prescription du traitement.

Médecine tibétaine, un amshi en consultation
D'origine chinoise, la prise de pouls est l'élément essentiel de l'examen. C'est un geste complexe et extrêmement précis sur lequel repose en grande partie le diagnostic.
La lecture se fait sur chacun des poignets, au niveau de l'artère radiale. Le médecin utilise pour cela trois doigts, l'index, le majeur et l'annulaire, chacun correspondant à deux organes du malade.
Le rythme, l'intensité et la fréquence des pulsations ainsi que les vibrations ressenties lui fournissent ainsi des indications précieuses sur l'état des 12 organes principaux du patient. L'amshi est alors en mesure de déterminer les dysfonctionnements du corps.

Si le médecin détecte un déséquilibre du rLung (mouvement),il oriente son diagnostic vers un trouble physiologique au niveau du système nerveux, du coeur, de la circulation ou encore du gros intestin.
Si le problème constaté concerne le mKhris-pa (chaleur), il l'attribue soit à une défaillance du foie ou de la vésicule biliaire, soit à une inflammation ou un problème de peau.
Un trouble du Bad-kan (liquide) indique sans équivoque à l'amshi une perturbation du système digestif ou des poumons. Un mauvais fonctionnement des reins peut également être mis en cause, ainsi qu'un oedème et un déficit général de la circulation de l'eau.

Fort de ces indications, l'amshi est dès lors en mesure de poser son diagnostic.
Il prescrira le traitement qui s'impose afin de rétablir l'équilibre des humeurs et guérir ainsi la maladie.


Tout ce qu'il faut savoir pour Parrainer un enfant

Les Corrigés du Web, référencement, positionnement de sites, échanges de liens © 2005-2016   René Claude   Design d'après Evert's Photo Gallery 358556 visites. 1 en cours.